Cité de mémoire | Actualités | La RATP donne une seconde vie à ses archives audiovisuelles
Accueil Contact
Nos prestations Nos références Notre expertise Qui sommes nous ? Actualités

La RATP donne une seconde vie à ses archives audiovisuelles

La régie entreprend de préserver plus de 85 ans d’archives audiovisuelles en collaboration avec Cité de Mémoire. Un projet ambitieux qui vise à numériser des documents exceptionnels retraçant l’histoire de Paris, de son service de transport public et de ses habitants. À terme, plus de 2000 films seront accessibles au format numérique et permettront aux chercheurs et au grand public de redécouvrir des trésors cachés.

Le service de l’ingénierie culturelle et du patrimoine de la RATP souhaitait assurer la conservation et la sauvegarde des ses archives audiovisuelles. Produites dès 1925, sur commande de la RATP ou obtenues à partir de tournages cinématographiques, ces archives ont été stockées dans les locaux de la régie sur leurs supports originaux. Au cours du 20e siècle, le service des archives a ainsi constitué un fonds de plus de 2000 films et de 10 000 rushs. L’ensemble de ces documents est une véritable mémoire animée de Paris, de ses habitants et de leur système de transport public.

Dès le début des années 2010 le service de l’ingénierie culturelle et du patrimoine décide de numériser ces documents audiovisuels. Bien que stockées dans un espace dédié et sécurisé, ces archives sont confrontées à un double enjeu. Pour une partie de celles-ci, le fonds argentique notamment, il était devenu nécessaire d’effectuer une numérisation et une restauration des films afin de les sauvegarder des dégâts occasionnés par la dégradation naturelle des bobines. Pour l’ensemble des archives, la RATP souhaitait entreprendre sa numérisation pour les rendre plus accessibles aux chercheurs, professionnels et au grand public.

« La RATP, tout comme un nombre important d’entreprises, disposent de fonds patrimoniaux extrêmement riches. Bien souvent, ceux-ci sont malheureusement difficilement valorisés. Les raisons sont multiples : état du stock, méconnaissance des contenus, difficultés d’accès … La numérisation d’un fonds audiovisuel permet de lui accorder une seconde vie. Nous réveillons les fonds endormis au travers de ces projets, » explique Priscille Mahé, Directrice de Cité de Mémoire.

Les travaux de numérisation sont initiés dès l’année 2010. Le service des archives et Cité de Mémoire se sont concentrés sur la numérisation des documents tournés au format vidéo, soit des archives constituées depuis le milieu des années 80. Chaque film est numérisé, son contenu est indexé afin de donner lieu à un enrichissement du référentiel existant.

Ces archives représentent aujourd’hui un volume de 4 To. Le stockage se fait sur cartouches LTO. Les documents numérisés sont indexés sur une plateforme privatisée accessible en ligne. Un moteur permet de réaliser des recherches par titre, mots-clés, nom du réalisateur, producteur, date, durée …

Les films argentiques réalisés entre 1925 et 1980 sont en cours de numérisation au format HD. 300 à 400 heures de films seront traitées d’ici la fin 2014. Pour certaines archives, un travail de restauration sera nécessaire et sera effectué par les équipes de Cité de Mémoire.

« Ce travail d’archivage est une étape importante dans l’histoire de notre fonds. En effet, nous disposons désormais d’outils performants nous permettant de valoriser ces documents. Cette valorisation est multiple, elle tient à notre capacité de partager ces archives avec le public mais également de les utiliser au travers d’événements ou de manifestations culturelles. Enfin, nous réfléchissons à la manière dont nous pourrions à moyen terme monétiser ces documents au travers de la vente de rushs pour les professionnels de l’audiovisuels. Une pratique usuelle dans ce secteur d’activité qui pourrait nous offrir de bénéficier de revenus potentiels, » précise Jean-Michel Leblanc, Responsable du Service Ingénierie Culturelle et du Patrimoine, RATP.

À propos de Cité de Mémoire Créée en 1990, Cité de Mémoire s’est développée pour traiter et valoriser les contenus audiovisuels des entreprises, des collectivités et institutions culturelles. Depuis 2009, elle a continué sa croissance en reprenant les activités de « l’Anatec » (Archives Nationales Audiovisuelles du Travail des Entreprises et des Collectivités) afin de proposer un ensemble de prestations documentaires. Filiale du Groupe Archive TV, Cité de Mémoire propose un service complet à ses clients allant du traitement des documents audiovisuels à leur exploitation.

A propos de la RATP Au 5ème rang mondial des opérateurs de transports urbains, le Groupe RATP, qui emploie 56 000 salariés sur quatre continents et dans douze pays, transporte douze millions de voyageurs chaque jour, au travers de ses différents modes : métro, métro automatique, RER, bus, autocar, tramway, funiculaire, navettes fluviales. Le Groupe RATP exploite en Ile-de-France le plus important réseau multimodal au monde géré par une seule entreprise, au sein duquel transitent chaque jour plus de dix millions de voyageurs.

Plan du site
Haut de page