Cité de mémoire | Notre expertise | Les films argentiques | Après la numérisation : quel format numérique choisir (...)
Accueil Contact
Nos prestations Nos références Notre expertise Qui sommes nous ? Actualités

Après la numérisation : quel format numérique choisir ?

Un film peut être numérisé dans différents standards vidéo, à différentes résolutions. En effet la définition d’un film n’est pas absolue, elle peut varier d’un élément à un autre, en fonction de la composition du support, des conditions de tournage, de la génération de la copie, etc… Généralement on considère qu’à partir de 16mm, un film gagne à être numérisé en haute définition.

- SD ou définition standard était le format le plus largement utilisé jusqu’à récemment. En PAL (standard européen), la résolution de l’image est de 720 pixels de large par 576 pixels de haut. Cette résolution convient pour une visualisation sur des écrans de taille moyenne, et pour des films à faible définition (8mm, certains films 16mm de qualité médiocre).

- HD ou haute définition s’est imposé, pour le grand public et pour les professionnels, depuis quelques années. La résolution passe à 1920 x 1080 pixels, pour un ratio de 16/9. Pour un film 4/3, soit la majorité des films d’archive (hors long-métrages à gros budget), la totalité de la résolution ne sera pas exploitée, et des bandes noires seront visibles à gauche et à droite de l’image. Malgré tout, le gain en résolution est largement visible, l’image comportant presque quatre fois plus de pixels qu’une image SD. La plupart des films 16mm et quasiment tout les films 35mm présentent un réel gain de définition lorsque numérisés en HD, plutôt qu’en SD.

- 2K est un standard pas encore accessible au grand public, mais largement utilisé dans le cinéma numérique. Notre scanner nous délivre une image d’une résolution de 2048 x 1556 pixels, pour un ratio de 4/3. Un film 4/3 numérisé en 2k offrira deux fois plus de pixels qu’en HD, et presque 8 fois plus qu’en SD ! C’est un format qui permet de préserver une version « droite » du film, qui pourra être retouchée ultérieurement, au besoin (étalonnage plan / plan, recadrage en 16/9, restauration…).

Des standards aux résolutions supérieures (4k, voire 8k…) se dessinent, notamment pour la production de longs-métrages. Pour la numérisation de films d’archives, le gain en résolution n’apparaît pas forcément comme significatif dans ces formats "ultra haute définition".

Enfin, la dernière étape est de convenir d’un format de livraison, en fichier ou en cassette.
Pour ce qui est de l’enregistrement sur cassette, plusieurs formats sont possibles : Digital Betacam ou DVCAM (en SD), HDCAM et HDV (en HD). Néanmoins, la tendance étant à la dématérialisation, les supports cassette sont de moins en moins utilisés, au profit du stockage de fichiers, facilitant l’exploitation des contenus.

Des fichiers vidéo peuvent être livrés sur disque dur ou sur cartouche LTO. Les formats de fichiers possibles sont nombreux et il n’existe pas de standard universellement adopté. Nous pouvons citer les formats non-compressés (DPX, QuickTime Uncompressed 10bit 4 :2 :2…), les formats intermédiaires, faiblement compressés (JPEG2000, Apple ProRes, DNxHD, AVC-Intra…) et les formats franchement compressés (DVCProHD, MPEG2 HD, H264…).

Notons juste que les formats faiblement ou pas du tout compressés conservent un niveau de qualité permettant plus facilement de ré-exploiter l’archive de différentes manières, tandis que les formats plus compressés ne pourront pas être retouchés. Bien entendu le poids occupé par ces différents formats varie considérablement.

Par exemple :

Résolution Format Poids pour 1h de contenu
SD
720 x 576
H264 à 500kb/s (qualité youtube) 225 Mo
DVD-vidéo (débit : 8Mb/s) 3,5 Go
DV 25Mb/s 11 Go
Non-compressé 10 bit 4 :2 :2 91 Go
HD
1920 x 1080
Blu-Ray (AVC à 30Mb/s) 13 Go
AVC-Intra 100 44 Go
Apple ProRes HQ (220 Mb/s) 97 Go
Non-compressé 10 bit 4 :2 :2 443 Go
DPX 10bit 703 Go
2k
2048 x 1556
JPEG-2000 lossless 500 Go (variable)
DPX 10bit 1 To

Un fichier 2K non compressé peut donc être 4400 fois plus lourd qu’un fichier web bas débit !

Plan du site
Haut de page