Cité de mémoire | Notre expertise | Les prestations documentaires | Comment avoir une recherche pertinente sur un ensemble (...)
Accueil Contact
Nos prestations Nos références Notre expertise Qui sommes nous ? Actualités

Comment avoir une recherche pertinente sur un ensemble de documents ?

L’utilisateur d’une base de données est amené à formuler des requêtes -recherche simple ou avancée- afin de trouver le ou les documents qui l’intéresse. Pour ce faire, il peut saisir le ou les mots-clés dans le champ approprié ou choisir le ou les terme(s) à partir d’une liste d’autorité ou d’un thésaurus.

Afin d’éviter que des réponses non-pertinentes soient proposées -bruit- et que des réponses pertinentes ne soient pas proposées -silence-, l’utilisateur doit comprendre le fonctionnement du moteur de recherche. Les causes du bruit peuvent être variées : la requête ne comporte que trop peu de termes ou à l’inverse contient trop de termes coordonnés par ou. Quant aux causes du silence : la requête comprend trop de termes coordonnées par et, la faiblesse de l’indexation de la base et l’inadéquation entre le langage utilisé par l’usager et celui utilisé dans la base. C’est pourquoi, le langage naturel -qui comporte des ambiguïtés (synonymies, polysémies…)- doit être remplacé par un langage documentaire.

D’après l’édition française de 1983 de la norme ISO 5127, un langage documentaire est un « langage formel utilisé pour caractériser les données ou le contenu des documents et en permettre le stockage et la recherche ». Il est notamment utilisé dans :

- une liste d’autorité, qui est une liste présentant dans l’ordre alphabétique un ensemble de termes normalisés obligatoirement utilisés dans l’indexation et contenant également l’ensemble des formes rejetées (renvois d’équivalence) ;

- un thésaurus. La norme AFNOR le définit comme une liste d’autorité organisée de descripteurs et de non-descripteurs obéissant à des règles terminologiques propres et reliés entre eux par des relations sémantiques (hiérarchiques, associatives, ou d’équivalence). Cette liste sert à traduire en un langage artificiel dépourvu d’ambiguïté des notions exprimées en langage naturel.

Dans l’objectif de faire découvrir ou redécouvrir au plus grand nombre des documents patrimoniaux qui étaient jusqu’alors inconnus ou peu visibles, ce travail documentaire s’avère indispensable.

Plan du site
Haut de page